lundi 22 juillet 2019

Planète (partie 1) par Arsène Slab

Titre : Planète, tome 1
 Auteur : Arsène Slab
Disponible surAmazon
 

 
Je viens de terminer de lire le tome1 du récit « Planètes »  et je suis décontenancé.

Pour résumer - le récit parle d’une planète à bout de souffle en raisons de l’épuisement des ressources naturelles, d’un nouvel ordre mondial suite à des guerres économiques et religieuses, et de l’apparition de Merlin, l’instigateur du sauvetage de l’univers, à la recherche d’un artefact précieux et de deux héros.




L’intrigue mêle différents personnages de chaque côté du globe et chaque récit est traité sur un style différent : western post-apo avec des motards à la place des cow-boys, thriller politique, fantastique initiatique...

De ce mélange de chapitres (réunis en un seul récit) en ressortent des personnages parfois clichés comme : le bon flic américain bourru avide de justice, le jeune apprenti chinois, la bande de motards violents au grand cœur, la meurtrière dangereuse et sexy, le dictateur sanguinaire…

Pour des raisons personnelles, j’ai eu du mal à supporter le traitement très esthétique et parfois frivole des personnages féminins, souvent séduisants et sexuels.


Étrangement, cela m’a paru agréable à lire malgré tout. Je l’expliquerais par le fait que j’ai ressenti un côté bon enfant dan l’écriture, la volonté de se prêter à un jeu, un défi de tout mettre ensemble pour voir ce que ça donne. Que mon interprétation soit juste ou bonne, je me suis bien amusé à passer d’une intrigue à une autre, surtout que le récit est bien mené, malgré pour moi quelques longueurs dans l’intrigue quand l’auteur s’attardait trop sur des détails des gestes.



L’autre point que j’aimerais évoquer est l’une des conséquences du jeu que j’ai cru voir.



L’écriture en stéréotypes a amené, il me semble, à des intrigues parfois simplifiées et irréalistes qui sautent aux yeux, comme par exemple un agent du FBI qui raconte des secrets d’état à une étudiante…Comme des images de séries, des scènes volontairement fortes, mais qui peuvent parfois décrédibiliser l'histoire.

-----------------------------------------------------

Ayant dit cela, je postule pour la suite. Et je tiens à conclure en disant que, finalement, c’est un livre à prendre en main, mais l’acceptation du patchwork et des personnages et à prendre ou à laisser.  C'est un livre intéressant, à la fois sombre et optimiste, simpliste et complexe, joueur et construit, avec une action toujours sur le fil.
















Aucun commentaire:

Publier un commentaire