vendredi 15 mars 2019

Le Chant de la Persévérance Cyril Mikolajczak

Voici la lecture de Martine :


"Connaissez-vous 1000 milliards de poèmes de Raymond Queneau ? J'ai pensé à ce livre en lisant Le Chant de la Persévérance de Cyril Mikolajczak.
La présentation m'a surprise.
Son livre est sombre, rouge et noir, et cet homme, renversé, semble être un vampire dévoré par un autre vampire... Pour dire le vrai... il fait un peu peur !

La forme.
Quand on l'ouvre et qu'on le lit (que je le lis, plus précisément, devrais-je dire !) J'ai aimé la construction de certains textes page 9, 19  ou 14, par exemple car la lecture peut se faire à différents niveaux, dans plusieurs sens, elle n'est pas linéaire. Les répétitions, les mouvements, les jeux de miroir sont intéressants.

Le fond.
Les poèmes que j'ai lu sont ancrés dans un réel parfois (Ce corps que je hais, Le fouet de mot) mais pas toujours (Les essuie-glace ou Le feu se consume) sombre qui s'évade dans un imaginaire tout aussi noir (comme les couleurs du recueil). On ne sait si l'auteur est si mal en point que cela ou s'il s'ancre dans  un monde en perdition... 

Est-il si désespéré que cela dans la vie ?!"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire