samedi 24 février 2018

Le Choix d'Hélène


Titre : Le Choix d'Hélène


Auteur : Lou Desmurs


Édition loudesmurs.com

Année de parution : 2016

ISBN : 9782955760819





Le style "Lou" : finement ajouré


Indéniablement : une écriture. Originale et maîtrisée.
Le récit est travaillé, modelé, sculpté jusque dans ses moindres détails et en même temps d'une légèreté qui frôle l'insaisissable.
L'insoutenable légèreté du texte.
Et tout un art des silences, de l'inachevé, des interrogatives qui s'envolent dans la pénombre du charme.

L'éloge d'une femme belle



Cette Hélène qu'on ne saisit qu'à peine, à contrejour, ou quand elle nous tourne le dos comme sur la première de couverture, sans doute plongée dans une histoire de l'amour, cette Hélène cristallise en elle toutes les Hélène depuis Troie, en fait les femmes belles - plus que les belles femmes, pour respecter la place du qualificatif dans le groupe nominal.
Elle est autant fantasme que réalité, double rêvé dans le cours de vies trop peu vécues. Ses apparitions me forcent à m'interroger. Elle fait office de miroir aussi, tantôt remplaçant ou tantôt contrastant les amants.
 Je me demande dans quelle mesure le voile transparent dont se drape la narratrice ne révèle pas davantage qu'il n'adoucit, dans les contours lucides de son clair regard. En point de mire, l'horizon donne la profondeur de cette exploration intérieure tout en soi. Et les dérèglements climatiques me rappellent les fantaisies de Satie qu'on écouterait en laissant les yeux vagabonder aux lavis d'aquarelles urbaines...

Hélène l'Inclassable


Un roman qui exprime -plutôt que décrit - les aventures d'une jeune femme est-il forcément une romance ?
 Avant le Choix d'Hélène, j'aurais répondu "Oui" sans aucune hésitation. Eh bien, désormais, je sais que non.
Alors, où classer Le Choix d'Hélène sinon dans la littérature sentimentale ? En littérature, certes, et par élimination - puisque ni science-fiction, ni fantasy, ni polar (quoique mort et disparition y jouent aussi un rôle), ni fantastique (quoique la mort n'éteigne pas toutes les voix), donc par élimination sans doute en littérature générale contemporaine. Une pirouette digne d'Hélène. Ou de Lou.

Que lire ensuite ?


Difficile d'associer facilement un autre livre à ce roman d'une finesse diaphane et tendre. Peut-être devrais-je changer du tout au tout et me jeter à corps perdu dans un peplum effréné, tel que Le Dernier Empereur d'Alexandre Allamanche ?
ce serait peut-être une antidote à ce désir de lâcher prise qui ne me quitte plus depuis ma lecture...Ce choix d'Hélène vous laissera-t-il aussi rêveuse/rêveur ?

Pour l'avoir à soi : https://ecritureplurielle.fr/librairie/le-choix-d-helene-lou-desmurs/

À consulter aussi le site de Lou Desmurs : https://www.loudesmurs.com/

Et la chronique de Poljack : http://poljackleblog.blogspot.fr/p/le-choix-dhelene.html


Au plaisir de vous lire,

Céline.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire